Messagers autour du monde
Connexion & Inscription
Participez à l'aventure
Le 25/01/2015 à 11H38, Argentine

Retour à la foule !

Jour 335 -  Samedi 25 Janvier

Tres Arroyos – Buenos Aires : 780 kms

Nous sommes à Buenos Aires ce soir comme prévu après une bonne route. Nous avons fait un petit détour par Mar del Plata , la station balnéaire favorite des Argentins. Nous avons voulu comprendre l’adoration des Porteños (habitant du port où de Buenos Aires) pour cet endroit. C’est vrai que le site ne manque pas de piquant, c’est un haut lieu du tourisme national … étonnant !

 

Tout au long de l’année, Mar del Plata reçoit plus de 8 millions de touristes qui arrivent pour profiter de ses charmes ( ?). De fait, elle est réputée pour ses belles plages, ses baies et ses grandes falaises. Certains chiffres sont édifiants : 15 kilomètres de plage ininterrompues, 500 restaurants, 300 cafés, pubs et 60 salles de spectacles, c’est la ville qui ne dort jamais !

Tout d’abord, nous sommes arrivés par le port, emblème de la ville. Là, on a la possibilité de rencontrer ses habitants permanents : les loups de mer et les mouettes ! Au demeurant, le paysage est bien pittoresque : de vieux bateaux de pêche, des canots, des filets et la mer atlantique.

Mais ce qui étonne le plus ici, ce sont les plages ! Mar del Plata sans l'océan et ses plages, n'aurait jamais eu raison d'être. On s'y balade, on s'y baigne, on y mange, on s'y montre. Les plages comme les avenues qui les bordent sont devenues un spectacle du matin au soir pendant les longues journées d'été. On peut aimer comme on peut détester.  C’est vrai qu’après cette nature si exceptionnelle que nous avons traversé ces derniers moi, ca donne un coup !

On a l’impression que l’Argentin va à la plage non pas pour se baigner, ni pour bronzer mais surtout pour être vu et voir ! Il faut que le Porteños soit toujours entouré, il vit en famille à Buenos Aires, il part en vacances en famille, entre amis, entre collègues de travail, entre voisins. Ils se déplacent toujours en groupes, en bande, en clan. C’est leur manière de vivre, parce que franchement ici, vouloir planter un parasol ou étendre une serviette relève de la mission impossible ! Ne parlons pas des podiums gigantesques plantés sur la plage qui doivent délivrer du watt toute la nuit. Tout ca est presque surréaliste alors nous avons vite filé sur la route reprendre nos esprits !!!

Ce soir, nous sommes donc à bon port dans la banlieue de Buenos Aires. Pour passer en Uruguay, je ne sais pas si je prendrais la route ou bien le bateau, tout dépendra du prix ! Martin, poursuivra lui aussi sa route mais vers le Nord de l’Argentine.

 Plein de pensées pour vous. J’ai un peu le vague à l’âme, mon avion est pour Jeudi. Mon esprit est plein de contrastes. Rentrer pour moi est synonyme de peur, donc je n’y pense pas … je roule demain sur Montevideo ou je laisserais surement avec une grosse larme, cette « bagnole » qui nous a porté pendant ces 60 000 kilomètres de voyage, surement une triste séparation ! Mais mon Loulou, mes filles, mes parents, ma famille, mes amis, les écoliers m’attendent et aussi sûrement aussi d’autres surprises ! La vie ne sera jamais plus la même après cette aventure, je le sens déjà…

Pierre

 

L'arrivée sur Mar Del Plata, c'est la plage bondée !

Mais aussi le port de pêche, un peu plus calme... ouf !

Pensée pour toi Julien ... des dinosaures !

Les 15 kilomètres de plages sont bondées... plus de place pour une serviette !

La piscine au bord de la mer entre les bungalows de plage !!! 

La fiesta, les Argentins exultent ici !

tout est permis ici ... même le parapente au ras de la foule !

Une vue presque surréaliste !

Les podiums vont se déchaîner ce soir... les Argentins aussi !

Beaucoup d'activités sur les plages !

Même les transport en commun sont folklo !

A Mar Del Plata, sans mon parasol ni ma chaise longue : jamais !

Ouf, le calme et un peu de nature ce soir avec un beau coucher de soleil !*

 

 

effectivement , il vaut mieux fuir Mer Del Plata.....que de monde.
La voiture rouge est déjà lin de Buenos Aires , ce qui laisse supposer que tu rejoins Montévidéo par la route ....asphaltée certainement ! .
eh oui , il faut rentrer et aprés un an d'absence , le retour devra nécessiter une adaptation qui
nous l'espérons ne sera pas trop difficile.... nous y pensons nous aussi.
Bonne route vers Montévidéo et courage pour laisser le Défendeur seul en attendant qu'il soit embarqué pour la France ...pas facile non plus cette " séparation " aprés toute cette route , ces pistes ces problèmes techniques et finalement ce bon service rendu. Il aura besoin d'une bonne révision.
Dans une semaine tu seras prés de La Teste de Buch et l'ordinateur sera moins sollicité .En
réalité , il nous tarde. Ecrit par lateste le 25/01/2015 à 17H30
nous venons de voir la petite voiture rouge au-delà de Mercedes en Uruguay...la frontière a du être passée facilement ...Bonne fin de route pour cette journée , bonne nuit ...demain Montévidéo ,
la fin d'un beau périple que nous avons suivi avec plaisir , partageant tes joies , aussi tes inquiétudes
et l'espoir d'autres échappées avec le Défenseur rapatrié et remis en bonne forme. Ecrit par lateste le 25/01/2015 à 22H43
Bonjour ,
Là dinosaure très beau, on avait l' impression qu ' il était vivants.
Quelles sont les autres pays qu ' il vous reste à visiter ( et combien 123456789.............) .
Ecrit par e.fau le 10/02/2015 à 19H14
  Connectez-vous pour commenter